Une Strategie Pour L’evangelisation Totale D’une Ville Moderne (Z.T. Fomum)

La panification spirituelle est l’art de recevoir de Dieu les détails de ce qu’Il veut qu’on réalise : comment Il veut que la chose soit réalisée, quand Il veut qu’elle soit faite, pour quel but Il veut qu’elle soit faite, avec quels matériaux, Il veut que ce soit fait, etc., et de se mettre à obéir à ce que Dieu a dit en faisant les choses en pleine conformité avec Sa volonté.

Le chemin de chaque croyant a déjà été tracé par Dieu. Le croyant a l’obligation de découvrir ce chemin et d’y marcher, sans dévier ni à gauche ni à droite.

Le croyant doit prier pour les détails qui ne lui sont pas encore révélés et demander la force d’obéir à chaque chose qui lui a été révélée.

Supposons que Dieu appelle quelqu’un à conduire une ville à connaître le Seigneur.

Le dirigeant devrait faire ce qui suit :

  1. Il devrait obtenir toutes les informations possibles concernant la ville. Ces informations incluront les choses suivantes :

    1. la population de la ville

    2. les différentes tribus de la ville

    3. les différentes langues parlées,

    4. le niveau académique de la ville,

    5. la population de niveau universitaire,

    6. la population de niveau secondaire,

    7. la population de niveau primaire,

    8. la population illettrée,

  2. les professions représentées dans la ville ; par exemple : le pourcentage des employés du bureau, des travailleurs manuels, des commerçants, des chômeurs, etc.

  3. les différentes religions existant dans la ville :

    1. L’Islam,

    2. La foi bahaï,

    3. Les religions traditionnelles,

    4. etc.

  4. Les différentes dénominations qui sont représentées ; par exemple : les Catholiques, les Presbytériens, les Apostoliques, les Frontières globales, etc.

  5. Les doctrines enseignées dans les différentes dénominations.

  6. Il doit évaluer dans laquelle des dénominations un jeune croyant peut grandir et dans laquelle il court le plus de risques de mourir.

  7. Les principaux vices des gens tels que :

    1. l’ivrognerie,

    2. la prostitution,

    3. le tabagisme,

    4. les plaisirs tels que le cinéma, les boîtes de nuit, etc.

  8. les principales manifestations de Satan dans la ville, par exemple :

    1. l’incrédulité,

    2. le doute,

    3. les possessions démoniaques,

    4. l’idolâtrie,

    5. le culte des ancêtres,

    6. etc.

  9. la structure familiale, par exemple :

    1. les mariages sont-ils stables ou instables ?

    2. les maris sont-ils généralement fidèles ou infidèles ?

    3. quelle est le statut des femmes dans la société ?

    4. Quelle liberté est laissée aux enfants pour des actions indépendantes ?

    L’histoire spirituelle de la ville. Y a-t-il eu de vrais réveils spirituels dans le passé ? Quelle était leur origine ? Quel fut leur impact ? Quand se sont-ils arrêtés ? Pourquoi se sont-ils arrêtés ? Qui les a encouragés ? Qui s’y est opposé ?

  10. Les coutumes et les attitudes des gens. Sont-ils fidèles ou infidèles? Disent-ils la vérité ou mentent-ils ? Sont-ils paresseux ou laborieux ? Leur engagement vis-à-vis de quelque chose est-il sérieux ou superficiel?

  11. L’attitude des gens vis-à-vis de la littérature. Lisent-ils beaucoup, moyennement ou peu ? Quelle est leur capacité de compréhension ?

  12. Comment les gens font-ils passer facilement l’information d’une personne à une autre ?

La personne doit rassembler toutes ces informations, acheter une carte de la localité et se retirer en cachette pour régler les choses avec Dieu. Elle doit aussi savoir quelle liberté est laissée pour des réunions publiques.

Elle doit ensuite étendre la carte du lieu devant le Seigneur et passer des jours, des semaines et au besoin des mois et des années devant le Seigneur, priant pour les différents aspects du lieu suivant l’information qui a été reçue. Il serait préférable que la personne ait auparavant visité l’endroit et obtenu des informations de façon personnelle. Néhémie l’avait fait. La Bible dit : « J’arrivai à Jérusalem, et j’y passai trois jours. Après quoi, je me levai pendant la nuit avec quelques hommes, sans avoir dit à personne ce que mon Dieu m’avait mis au cœur de faire pour Jérusalem. Il n’y avait avec moi d’autre bête de somme que ma propre monture. Je sortis de nuit par la porte de la vallée, et je me dirigeai vers la source du dragon et vers la porte du fumier, considérant les murailles en ruines de Jérusalem et réfléchissant à ses portes consumées par le feu. Je passai près de la porte de la source et de l’étang du roi, et il n’y avait point de place pour où pût passer la bête qui était sous moi. Je montai de nuit par le torrent, et je considérai encore la muraille. Puis je rentrai par la porte de la vallée et je fus ainsi de retour. Les magistrats ignoraient où j’étais allé et ce que je faisais. Jusqu’à ce moment, je n’avais rien dit aux Juifs, ni aux sacrificateurs, ni aux grands, ni aux magistrats, ni à aucun de ceux qui s’occupaient des affaires.» (Néhémie 2 :11-16)

Un certain nombre de choses ressortent clairement ici. La plus importante est la discrétion. La prise d’une ville pour Dieu est une œuvre sérieuse de Dieu, et l’Ennemi réagira certainement. Il n’est pas sage de l’alerter avant le début de l’œuvre. C’est pour cette raison que toute la tournée d’étude de Néhémie à Jérusalem était faite de nuit. Il partit de nuit uniquement avec quelques personnes de confiance. Il visita les différents endroits stratégiques de la ville et vit l’état exact des choses. Il inspecta le mur. Il inspecta aussi les portes détruites. Sa mission d’inspection ne fut connue ni des sacrificateurs, ni des grands, ni des magistrats, ni des Juifs qui devaient s’occuper de l’œuvre.

Pendant la mise sur pied de la stratégie, ce serait de la folie de le dire à tout le monde. Chaque dirigeant doit avoir quelques personnes dans son cercle intime à qui il peut exposer la stratégie qui est en élaboration. Tout le reste ne doit rien savoir de ce qui doit être fait. Penser que l’honnêteté chrétienne exige qu’on dise tout à tout le monde à tout moment, c’est de la folie. Le Seigneur Jésus ne L’avait pas fait. Il partageait différentes choses avec différentes personnes selon le degré d’intimité qu’elles avaient avec Lui. Dans un premier cercle, il y avait Jean et Lui ; ensuite Pierre, Jacques, Jean et Lui ; ensuite les douze et Lui, ensuite les soixante-dix et Lui, etc.

JESUS

  1. Jésus et le disciple bien aimé.

  2. Jésus et Pierre, Jacques et Jean.

  3. Jésus et les douze apôtres.

  4. Jésus et les soixante-dix disciples.

  5. Jésus et les 120 disciples.

  6. Jésus et les 500 disciples.

  7. Jésus et les multitudes.

Pendant que le dirigeant attend devant le Seigneur et prie au sujet de toute l’information reçue, le Seigneur lui montrera la stratégie globale et les sous-stratégies. Il y aura le plan pour atteindre :

  1. les hommes d’affaires,

  2. les fonctionnaires,

  3. les étudiants de l’Université,

  4. les élèves des grandes écoles,

  5. les élèves des écoles secondaires,

  6. les écoliers des écoles primaires,

  7. les prisonniers,

  8. les femmes,

  9. les chômeurs,

  10. les religieux,

  11. les irréligieux,

  12. les illettrés,

  13. etc.

Le plan inclura le genre de personnes dans l’équipe du dirigeant capables d’atteindre les différents groupes sociaux suivant leurs dons spirituels et leurs talents. Il demandera d’une manière spécifique des gens au Seigneur et attendra que Dieu lui montre les bonnes personnes. Si les bonnes personnes ne se retrouvent pas dans son équipe, il ne doit pas forcer les gens à faire les choses pour lesquelles ils n’ont pas reçu l’onction du Seigneur. Il faudra qu’il présente son besoin au Maître de la moisson qui est capable de susciter des gens pour Sa moisson. Il faut qu’il soit alors ouvert envers les ministres que Dieu enverra pour travailler à ses côtés, même s’ils ne sont pas des gens qui répondent à ses inclinations particulières.

Commentaires (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Rate this post:
0 Characters
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement

News Letter Signup

Please enable the javascript to submit this form

Blog Archives

cmfi_logo_en_new_589x500.png

Ave. Zacharias Tanee Fomum, P.O. Box 385, Bertoua, Cameroon